Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 février 2008 2 19 /02 /février /2008 15:03
Incroyable mais vrai : on continue à numériser en mode image (image seulement) sur Gallica !  Deux ans après la remise du rapport BNuE qui avait décillé les yeux des responsables de la BnF  d'alors sur l'utilité du mode  texte (recherche des occurrences, indexation par les moteurs de recherche,...) associé au mode image, alors qu'en conséquence des fonds publics importants sont consacrés depuis à la "rétronumérisation de Gallica" (c'est à dire le passage en mode texte des documents numérisés en mode image), alors que les nouveaux marchés de numérisation (100 000 documents /an financés par la taxe CNL sur les photocopieurs/numériseurs) se font en mode texte/image, alors que Gallica2 a été ouvert qui devrait absorber Gallica fin 2008, eh bien il y a toujours dans un coin une dépense publique dont le robinet reste ouvert, la NUMERISATION EN PDF IMAGE, malgré tout cela !

Pour vous en convaincre allez voir la page "Liste des derniers documents numérisés" : même si vous n'arrivez pas à vous connecter à tous les documents (Gallica est de plus en plus laborieux en ce moment), vous arriverez à vérifier sur un document PDF que vous réussirez à ouvrir que c'est bien de la numérisation en mode image ! J'espère me tromper mais je crois que non !

C'est à dire qu'on dépense aujourd'hui pour de la numérisation en mode image, alors que tous les contenus devront être "rétroconvertis" en mode texte, dans une seconde passe, plus chère paraît-il que la numérisation texte et image combinés !
NumImage2008.JPG

Partager cet article

Repost 0
Published by Alexandre Moatti - dans Bibliothèque numérique
commenter cet article

commentaires

babylone 14/06/2008 11:21

Bonjourle mode image s'adresse à un public spécifique et important de Gallica : le public des chercheurs.Moi, chercheur utilisant Gallica, j'ai deux besoins : - le premier besoin est celui de l'historien, celui d'une source fiable et garantie. Seul le mode image me garantit que ce que je vois reproduit le document original sans modification- le second besoin est lié à certains domaines de la recherche historique, qui n'étudient pas que le contenu des livres mais ont aussi besoin d'avoir accès à la forme. C'est le cas des historiens du livre, des spécialistes d'histoire littéraire, de tous ceux qui ont besoin de voir les illustrations dans leur contexte d'origine, etc. (ils sont bien plus nombreux).Je regrette que la question des publics d'une bibliothèque numérique ne vous intéresse pas, c'est une question centrale dans une perspective de bonne gestion des deniers publics. Il faut se demander quels sont les publics et quels sont leurs besoins, me semble-t-il.

Alexandre Moatti 14/06/2008 11:34


Nous nous comprenons mal : bien évidemment, le mode image est absolument nécessaire pour avoir accès à la forme, et puis c'est bien plus agréable de VOIR le livre,
et c'est aussi intéressant, comme vous dites, d'avoir accès àa la forme (couverture, pages blanches,...). Comme je le dis dans le rapport "Bibliothèque numérique" au ministre de la Culture
(www.bibnum.net), il faut un mode image + texte combinés (comme Google Books ou Gallica2). Quand je m'étonne "on numérise encore en mode image", je dis "incroyable qu'on numérise encore en mode
image seul, et non en mode image + texte, à l'heure de Gallica2".
J'espère, aussi, que ceci fait tomber votre dernière phrase, pointe qui me paraît un peu déplacée.
Bien sincèrement, A.M.


Manue 19/02/2008 19:05

Bonjour,Dans les marchés de numérisation en cours, la réalisation de l'OCR et sa mise en ligne se font avec un temps de décalage (validation du mode image d'abord, puis du mode texte dans un second temps). Ce ne sera plus le cas à l'avenir. En outre, pour consulter le mode texte, il vaut mieux aller sur Gallica 2.

Alexandre Moatti 20/02/2008 00:32

Manue je ne suis pas sûr de comprendre votre remarque : êtes-vous une spécialiste des marchés publics de la BnF ? Elle n'enlève je pense rien à ce que je dénonce, à savoir la gabegie de la poursuite de la numérisation en mode image pur. Oui, je sais, il vaut mieux aller sur Gallica 2, par ailleurs la BnF a confirmé (conférence B. Racine du 6 février) que Gallica2 absorbera tout Gallica d'ici fin 2008 (c'est à dire tous les contenus Gallica seront renumérisés en mode texte) : alors pourquoi continue-ton à alimenter Gallica ?A.M.

Présentation

  • : Humanités numériques, édition scientifique, diffusion numérique de la connaissance, Enseignement supérieur et recherche (auteur Alexandre Moatti) = ISSN 2554-1137
  • Humanités numériques, édition scientifique, diffusion numérique de la connaissance, Enseignement supérieur et recherche (auteur Alexandre Moatti) = ISSN  2554-1137
  • : Discussions sur le projet de Bibliothèque numérique européenne, sur les bibliothèques numériques en général; sur l'édition scientifique papier & en ligne.
  • Contact

Avant-propos

Ce blog est créé à la rentrée scolaire 2006 pour suivre les sujets suivants:
# Bibliothèque numérique européenne (BNUE), et bibliothèques numériques en général.
# Edition et revues scientifiques.
# Culture scientifique.

Alexandre Moatti
 
Secrétaire général du comité de pilotage BNUE août 2005- août 2006
 



Recherche

Livre 'Au Pays de Numérix' (2015)

 

Couverture.jpg