Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 décembre 2006 3 13 /12 /décembre /2006 12:43

La Bibliothèque municipale de Lyon, une des plus importantes de France a annoncé son intention de créer sa propre bibliothèque numérique avec 500 000 ouvrages (annonce du 20 novembre 2006)

Les chiffres avancés, si la presse les retranscrit bien, apparaissent trop élevés et font craindre pour la bonne gestion de l'argent public: 60 millions d'euros pour 500 000 documents, à environ 300 pages par document, cela fait 40 centimes d'euros par page, ce qui est beaucoup comparé au 10 centimes annoncés par Google et aux 9 centimes annoncés par J.N. Jeanneney au colloque du 7 décembre.


A ce propos l'étude faite par IBM pour la BnF, donnant ce chiffre de 9 centimes d'euros, devrait être disponible pour tous comme l'a annoncé M. Jeanneney.

Espérons enfin que, dans les annonces des autres bibliothèques type BM Lyon, il n'y aura pas de doublons de numérisation (c'est à dire les mêmes ouvrages numérisés deux fois!) avec Gallica, encore une fois pour la bonne gestion de l'argent public!

Partager cet article

Repost 0
Published by Alexandre Moatti - dans Bibliothèque numérique
commenter cet article

commentaires

nicomo 15/12/2006 11:42

Je trouve qu'une correction de ce post serait bienvenue puisqu'il est établi que le projet de Lyon ne coûterait rien à la collectivité, comme le dit clairement A. De Grannec. On peut être ignorant, c'est une chose, mais une fois qu'on a l'information correcte, il est normal de corriger son propos. A défaut, alors effectivement on est dans la désinformation.Et il  y a une certaine ironie à ce que les remarques sur l'utilisation des deniers publics viennent du côté de la BNUE.

Alexandre Moatti 17/12/2006 12:26

Je suis un peu étonné de la polémique autour de mon post qui se contentait de reprendre une info du journal Metro Edition Lyon.D'abord, Nicomo, mon blog est personnel, je ne parle pas "du point de vue de la BNUE", puisque je ne suis ce projet qu'à titre personnel maintenant; il convient d'ailleurs d'être vigilant sur la BNUE, et si vous faites une lecture attentive de ce blog et de sa présentation, vous verrez que je m'y attache.Sur le fond, je ne sais pas qui est A. de Grannec, il nous oriente vers une délibération du Conseil municipal de Lyon que pour ma part je n'ai pas retrouvée, sans doute va-t-elle être mise sur Internet prochainement (visiblement il y a un délai de quinze jours).Sur le fond toujours, je maintiens qu'il y a lieu de poser des questions sur cette annonce fracassante de 60 millions d'euros:1) quels que soient ses financeurs, c'est une somme importante qui brouille à mon sens le message vàv de nos concitoyens sur ce sujet.2) j'ai du mal à imaginer que des prestataires privés soient prêts à investir une telle somme sans la faire supporter d'une manière ou d'une autre par la collectivité (au sens large) quelle qu'elle soit.3) à titre indicatif, Microsoft avait annoncé en décembre 2005 avec la Bristish Library un accord de partenariat pour 3 millions d'euros (financés 50-50 entre la Library et le prestataire) pour 100 000 ouvrages en un an; ce type de montant me paraît plus en rapport avec ce que les partenaires privés me paraissent prêts à mettre, montant absolu (3 millions d'euros) comme montant relatif (on retrouve le chiffre de 0,1 euro par page).4) enfin, et je pose cette question de manière absolument non polémique, quels types de documents y-a-t-il à la BM de Lyon justifiant qu'on en numérise 500 000, en plus des 80 000 documents Gallica existants, et du programme de 200 000 en cours à la BnF l'année prochaine? Y a t-il vraiment un fonds de littérature ancienne à la BM Lyon qu'il n'y aurait pas à la BnF ou que celle-ci ne numériserait pas? Encore une fois je ne demande qu'à comprendre, sachant que j'ai appris à être vigilant, justement, sur les annonces de numérisation de masse, d'où qu'elles émanent (de Google ou de l'UE), qui parfois évitent de se poser la question de l'accès rapide du plus grand nombre à ces documents.

albert-de-grannec 14/12/2006 20:21

Il est vrai que 60 millions d'euros seraient très dispendieux pour l'argent public... Mais :- ce coût tient aussi aux impératifs de sauvegarde des originaux (la numérisation n'est pas destruction, non ?)- le coût ne serait en aucune façon supporté par l'argent public mais par le prestataire (c'est là l'originalité !!), lequel se rémunérerait en utilisant à son gré ses copies numériques (une copie numérique restant publique car laissée à la disposition de Lyon). Donc, l'opération ne coûterait RIEN aux deniers publics (cf la délib du cons. mun. de Lyon)- Quel que soit le coût de la page numérisée, de quel budget concret disposent : 1) la BnF (on a parlé de 10 M euros non reconductibles : une misère !), 2) la BNUE (on attend d'autres engagements concrets au delà de la Finlande...)- et dans cette BNUE, de quoi parle-t-on ? des seuls trésors des BN d'Europe, ou de ceux, encore bien plus imporatnts, des bibliothèques municipales françaises ? Lesquelles attendent toujours un "petit geste" de l'Etat ou de la BnF pour numériser ici une dizaine de manuscrits, là un fonds rarissime ?BNUE d'accord, mais pitié : pas de désinformation... et un peu de réalisme !!!

luc bellier 14/12/2006 18:11

Il serait en effet un peu bête de numériser deux fois le même ouvrage, mais n'est il pas encore plus dispendieux de refaire à chaque projet de numérisation, une étude sur les process, la base de données, le moteur de recherche, les outils de visualisation, alors que globalement les besoins à Richelieu, Lyon, Troyes, Cujas ou Ste Geniève ne sont pas si différents et pourraient s'accorder sinon sur un site commun ou un outil commun de gestion de leurs BdD, ou moins une plate forme technique partagée.Au lieu de ca, chaque ministère (culture, éducation, recherche) dispose de son projet de numérisation, de sa technologie, de son site etc...

Présentation

  • : Humanités numériques, édition scientifique, diffusion numérique de la connaissance, Enseignement supérieur et recherche (auteur Alexandre Moatti) = ISSN 2554-1137
  • Humanités numériques, édition scientifique, diffusion numérique de la connaissance, Enseignement supérieur et recherche (auteur Alexandre Moatti) = ISSN  2554-1137
  • : Discussions sur le projet de Bibliothèque numérique européenne, sur les bibliothèques numériques en général; sur l'édition scientifique papier & en ligne.
  • Contact

Avant-propos

Ce blog est créé à la rentrée scolaire 2006 pour suivre les sujets suivants:
# Bibliothèque numérique européenne (BNUE), et bibliothèques numériques en général.
# Edition et revues scientifiques.
# Culture scientifique.

Alexandre Moatti
 
Secrétaire général du comité de pilotage BNUE août 2005- août 2006
 



Recherche

Livre 'Au Pays de Numérix' (2015)

 

Couverture.jpg