Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 décembre 2006 7 24 /12 /décembre /2006 11:13

L'Université de Rouen, honorant les grands écrivains normands (Flaubert, Maupassant), a numérisé et mis en ligne les manuscrits de Flaubert, où l'on voit le fameux travail d'une grande méticulosité de l'écrivain sur son oeuvre. Voir le chapitre 6 de Madame Bovary.

Je pense qu'il s'agit plus d'une édition scientifique de manuscrits qu'une bibliothèque numérique (c'est pourquoi je mets ce billet dans la catégorie "édition scientifique"); en effet ce site et ce remarquable travail me paraissent plus orientés vers une utilisation par des chercheurs, même si cela peut intéresser le grand public de passer y faire un tour.

 

Partager cet article

Repost0
6 décembre 2006 3 06 /12 /décembre /2006 17:28

Le 5 décembre a eu lieu l'inauguration de la bibliothèque numérique scientifique TELMA de l'Ecole des Chartes (en partenariat avec l'Institut de recherche sur l'histoire des textes IRHT du CNRS):

http://www.cn-telma.fr/

Il s'agit dans ce site de contenus spécialisés en provenance de l'IRHT et de l'Ecole des Chartes, principalement des "cartulaires" (recueil de "chartes", ou actes de propriété d'abbayes).

D'un point de vue technique, on pourra apprécier diverses fonctionnalités: mode image des documents, mode texte des documents, recherche plein texte dans le mode texte avec surbrillance en vert de stermes de recherche (format XML- METS de bascule entre le mode texte et le mode image). Ces fonctionnalités peuvent être trouvées dans des services de bibliothèque numérique grand public Google Book Search, et avaient été préconisées dans notre rapport Bibliothèque numérique européenne.

Ce "centre de ressources numériques" avait été sélectionné lors d'un appel d'offres du CNRS en novembre 2005, comme centre de compétences national pour le traitement électronique des manuscrits et des archives (subvention 80 000 euros).

 

 

Partager cet article

Repost0
15 novembre 2006 3 15 /11 /novembre /2006 14:23

A la demande de M. A. Migus, directeur général du CNRS, et de Mme M.F. Courel, directeur du département SHS (Sciences humaines et sociales) du CNRS, j'avais participé en juillet et en septembre 2006 à un audit du projet CENS-ADONIS portail de revues de sciences humaines et sociales sur Internet, avec trois autres experts (MM. Dalbéra, Habert, Petroff).

Maintenant que le rapport d'audit a été rendu public par le journal Le Figaro vendredi dernier, je vous invite à lire l'article du Figaro et vous pourrez aussi consulter le rapport... sa mise en page sur le site est curieuse, la page de conclusions (la plus intéressante) étant la page 18, suivie des propositions plus détaillées pages 19 à 29.

A ce propos  je trouve plutôt que c'est une bonne chose que la grande presse s'intéresse à ce type de sujets, et que le rapport ait été rendu public, sauf sa partie "compte rendu d'entretiens" qui est une annexe (qui  par surcoît apparaît dans les premières pages sur le site internet du Figaro ) et dont la publication ne saurait engager les tiers mentionnés...

 

(rapport de juillet 2006)

Partager cet article

Repost0
16 octobre 2006 1 16 /10 /octobre /2006 16:11
On trouvera ci-après le compte-rendu assez long, parfois polémique, mais globalement intéressant d'un débat qui s'est tenu le samedi 14 octobre au "16° Salon de la Revue":
http://www.arhv.lhivic.org/index.php/2006/10/15/227-edition-electronique-en-shs

Partager cet article

Repost0
15 octobre 2006 7 15 /10 /octobre /2006 12:56
Le 11 octobre à l’Académie des Sciences a eu lieu une conférence de presse sur HAL " Hyper Article en ligne " – base d’archives ouvertes d’article scientifiques – à laquelle j’ai assisté, avec un certain nombre d’interventions intéressantes.
Gilles Bloch, directeur général de la recherche au Ministère de la Recherche a indiqué qu’il s’agissait d’un " modèle de diffusion scientifique bottom-up, permettant de rebattre les cartes face à la domination anglo-saxonne de l’édition scientifique ". La France est en avance en Europe avec la création de HAL.
Franck Laloë, initiateur du projet au CNRS, dans une belle image historique voit dans les archives ouvertes une " résurgence de la correspondance que les scientifiques s’adressaient entre eux " (on peut penser en effet aux lettres de Mersenne à Fermat, de Fresnel à son maître Arago). Il ne s’agit pas de " se substituer aux revues à comité de lecture ", mais au contraire d’apporter un complément :
- Etape 1 : le chercheur met son projet d’article sur HAL, recueille les commentaires de ses collègues.
-  Etape 2 : une version améliorée est mise en ligne sur HAL en même temps qu’elle paraît, le cas échéant, dans une revue scientifique papier ou internet.
(sachant que tous les documents publiés sur HAL n’ont pas vocation à être édités dans une revue)
 
A cet égard, Edouard Brézin, président de l’Académie des Sciences, insistant sur la position dominante de certaines revues, indique que la plupart des éditeurs de revues autorisent la publication simultanée sur Internet des articles de revues : parmi les plus prestigieux, Nature l’autorise, Science ne l’autorise pas. E. Brézin précise aussi qu’il n’y a aucune exclusivité pour HAL, un article peut être publié sur HAL, sur la base d’archives ouvertes anglo-saxonne ARXIV, sur la page personnelle internet du chercheur…
 
Sur une question d’Yves Miserey du Figaro, F. Laloë donne quelques éléments quantitatifs :
- Actuellement la base HAL a 32 000 documents, la base spécifique HAL-Sciences Humaines en a 5 500.
-  Le flux mensuel sur HAL est d’environ 1 200 documents/mois, ce qu’on peut évaluer à 15% de la production scientifique française.
-  HAL fonctionne à Villeurbanne pour un coût modique, avec 5 personnes sous la direction de Daniel Charnay, dans les locaux de l’IN2P3.
A nos lecteurs intéressés pour consulter ces articles scientifiques en libre accès :
- La base HAL et la base HAL-Sciences Humaines.
- Le flux RSS de HAL et le flux RSS de HAL-Sciences Humaines, pour suivre de loin dans votre portail RSS le niveau d’activité et les titres publiés.

Partager cet article

Repost0
21 septembre 2006 4 21 /09 /septembre /2006 07:23
Source Yahoo l'Université de yale met les vidéos de ses cours en ligne.

Partager cet article

Repost0
8 septembre 2006 5 08 /09 /septembre /2006 07:58

(article que j'ai publié le 5 juillet 2006 dans le blog e-soc )

Ce matin j’étais à un colloque sur l’édition numérique à l’Université de Paris VIII à Saint-Denis, colloque intéressant. Une intervention d’un universitaire nous donnant la seule définition du livre qui selon lui existerait, celle « faite par Bercy pour l’application du taux réduit de TVA de 5,5% », cette intervention me paraît un brin rhétorique.

Mais je n’allais pas tarder à en avoir une illustration l’après-midi- même (j’ai toujours préféré les travaux pratiques à la théorie). En rendez-vous chez un éditeur scientifique français (il n’en reste que très peu…), j’entends de nouveau parler de TVA – c’est rare quand j’entends parler deux fois de TVA dans la même journée – pour des revues cette fois-ci.

Une revue scientifique, c’est sur papier et sur internet, avec abonnement couplé, figurez-vous que l’éditeur doit appliquer le taux réduit de TVA de 2,1% pour les recettes liées à l’édition papier, et le taux normal de 19,6% pour les recettes liées à l’édition sur internet, et tout çà pour le même contenu ! Amusant non ?

Partager cet article

Repost0
6 septembre 2006 3 06 /09 /septembre /2006 22:14

Où sont passés les CRAS (Comptes-Rendus de l'Académie des Sciences) sur internet?

De 1835 (date de leur création par l'académicien Arago) à 1935 on peut les trouver sur Gallica le site des documents numérisés de la BnF. Les CRAS sont d'ailleurs parmi les documents les plus consultés du fonds Gallica. La numérisation est limitée à 1935  sans doute parce qu'il s'agit de la limite des 70 ans de droits d'auteurs.

A partir de 2000, l'Académie a cru bon de confier la publication de ses CRAS à l'éditeur privé Elsevier, et ils sont disponibles sur Internet pour la modique somme de 855€/an (pour les CRAS mathématiques, 24 numéros/an; 379€ pour les CRAS physique).

Arago avait créé les CRAS en 1835 dans l'objectif d'une diffusion de la culture scientifique vers tous: on peut s'étonner que l'Académie des Sciences, structure à 100% publique, n'ait pas respecté cette volonté d'Arago. Que dirait-on si une autre structure publique et prestigieuse comme le Sénat voire l'Assemblée faisait payer ses comptes-rendus de débats sur Internet?

Enfin, dans le même ordre d'idées, signalons qu'en ce qui me concerne je n'ai trouvé aucune trace des CRAS sur Internet entre 1935 et 2000... A suivre si quelqu'un les trouve, le jeu est lancé.

 

 

Partager cet article

Repost0
5 septembre 2006 2 05 /09 /septembre /2006 23:40
La liste nationale de diffusion "Teuth" parmi les historiens des sciences a mis en ligne et fait passer à ses membres une lettre de la revue anglaise de mathématiques "Topology" résignant son contrat avec un grand éditeur scientifique.

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Humanités numériques, édition scientifique, diffusion numérique de la connaissance, Enseignement supérieur et recherche (auteur Alexandre Moatti) = ISSN 2554-1137
  • : Discussions sur le projet de Bibliothèque numérique européenne, sur les bibliothèques numériques en général; sur l'édition scientifique papier & en ligne.
  • Contact

Avant-propos

Ce blog est créé à la rentrée scolaire 2006 pour suivre les sujets suivants:
# Bibliothèque numérique européenne (BNUE), et bibliothèques numériques en général.
# Edition et revues scientifiques.
# Culture scientifique.

Alexandre Moatti
 
Secrétaire général du comité de pilotage BNUE août 2005- août 2006
 



Recherche

Livre 'Au Pays de Numérix' (2015)

 

Couverture.jpg